X

ARTICLES ET PUBLICATIONS

Liste des publications


Raymond Leyris et les autres musiciens Les juifs dans l'Iran actuel En Iran les juifs ont eu un destin particulier ... Un aperçu sur la Révolution Islamique de 1979 et ses minorités. La communauté juive d'Iran et l'Etat d'Israël. Rita, une chanteuse israélienne née en Iran La deuxième guerre mondiale et la communauté juive en Iran face du nazisme La revue Binâ, éditée à Téhéran, est le reflet de la communauté juive d'Iran L'Histoire des Juifs d'Iran (Târikh-e yahud-e Irân) écrit par Habib Levi. Un aperçu sur le rôle joué par la minorité juive pendant la Révolution Constitutionnelle de 1906 à 1912. Un aperçu sur les commerçants juifs en Iran. Un aperçu sur les tapis persans et les Juifs Un aperçu sur la culture des juifs en Iran. Un aperçu sur l'Alliance israélite universelle en Iran. Thèse soutenue en Sorbonne Extraits des livres en persan traduits en français Les conferences ENGLISH TRANSLATIONS
RETOUR

Thèse soutenue en Sorbonne


Auteur Alain Chaoulli - 02/2002

La présence des musiciens juifs en Iran et leur contribution à la sauvegarde de la musique traditionnelle est une réalité reconnue par la plupart des Iraniens. Et dans les livres sur les musiciens en Iran, les noms des musiciens juifs sont cités, associés à d'autres musiciens généralement musulmans, avec qui ils ont joué. Leur présence a été telle qu'on a parlé de caste de musiciens juifs. 
Pourquoi les juifs ont-ils occupé une telle position dans la société iranienne? Quelle a été leur histoire pour qu'ils aient occupé une place aussi importante dans la vie musicale persane? Il faut admettre que si les juifs se sont intéressés à la musique traditionnelle, ce n'est pas par hasard et il y a probablement beaucoup de réponses pour l'expliquer. Historiquement, ils se sont intégrés dans la société iranienne après 2700 ans de coexistence, d'abord avec les zoroastriens, puis avec les musulmans avec l'arrivée de l'islam. C'est aussi évidemment parce que la religion interdisait aux musulmans de jouer de la musique. Les musiciens juifs ont été nombreux. Le plus illustre d'entre eux, à l'époque contemporaine, a été Mortezâ Neydâvud, disciple de Darvish Khân. On peut aussi penser à Yahyâ Zarpanje, connu pour la rapidité de son jeu avec le târ, ou à Rahim Qânuni qui a réintroduit le qânun en Iran. Cette recherche a tenté d'apporter un regard différent sur un aspect généralement méconnu de la société musicale iranienne.

> Consulter la thèse complête en PDF




RETOUR


 
X