X

ARTICLES ET PUBLICATIONS

Liste des publications


Raymond Leyris et les autres musiciens Les juifs dans l'Iran actuel En Iran les juifs ont eu un destin particulier ... Un aperçu sur la Révolution Islamique de 1979 et ses minorités. La communauté juive d'Iran et l'Etat d'Israël. Rita, une chanteuse israélienne née en Iran La deuxième guerre mondiale et la communauté juive en Iran face du nazisme La revue Binâ, éditée à Téhéran, est le reflet de la communauté juive d'Iran L'Histoire des Juifs d'Iran (Târikh-e yahud-e Irân) écrit par Habib Levi. Un aperçu sur le rôle joué par la minorité juive pendant la Révolution Constitutionnelle de 1906 à 1912. Un aperçu sur les commerçants juifs en Iran. Un aperçu sur les tapis persans et les Juifs Un aperçu sur la culture des juifs en Iran. Un aperçu sur l'Alliance israélite universelle en Iran. Thèse soutenue en Sorbonne Extraits des livres en persan traduits en français Les conferences ENGLISH TRANSLATIONS
RETOUR

Raymond Leyris et les autres musiciens


Auteur Alain Chaoulli - 01/2018


Les juifs, en aimant cette musique, ont crée leur musique que l'on désigne de musique judéo-maghrebine, rappelant la musique hispano-arabe. Le grand poète juif Moïse Ibn Ezra évoquait l'importance dans leur communauté de la tradition musicale et des musiciens dans ses poésies.
Depuis la lointaine époque de la Reconquista, les juifs et les musulmans, chassés de l'Espagne, avaient amené avec eux la civilisation espagnole au moment de sa splendeur. Et ils auront le souci de préserver le même patrimoine culturel, tout en gardant leur spécifité propre. Cette musique a non seulement enrichi le judaïsme marocain dans sa particularité, mais a également contribué à l'essor des valeurs substantielles de la culture marocaine.
En Algérie, Raymond Leyris est l'un des représentant et l'un des symboles de la musique arabo-andalouse et qui a été le grand artisan du malouf, le renouveau de la musique arabo-andalouse constantinoise. Ou bien, Saoud, l'un des maîtres de la chanson arabo-andalouse où il excellait dans le style hawzi à Oran. Ou bien encore au Maroc, les musiques des Botbol, rappelant toute la richesse de l'Andalousie, et leur orchestre qui a formé des dizaines d'artistes de renom, juifs et musulmans. D'autres noms sont restés dans les mémoires, comme Habiba Messika, Raoul Journo, Félix El MaghribiRaymonde El BidaouiaEmile Zrihan.
Malheureusement, des bouleversements ont eu lieu dans les sociétés arabo-musulmanes, qui amèneront les juifs à des choix pénibles et irrémédiables. D'une part, leur émancipation par l'éducation avec les écoles de l'Alliance israélite universelle et la création de l'état d'Israël après 1948. D'autre part, les transformations politiques et économiques des pays arabes changeront le cours de leur histoire et provoqueront leur exil vers d'autres pays.

 




RETOUR


 
X