X

ARTICLES ET PUBLICATIONS

Liste des publications


Raymond Leyris et les autres musiciens Les juifs dans l'Iran actuel En Iran les juifs ont eu un destin particulier ... Un aperçu sur la Révolution Islamique de 1979 et ses minorités. La communauté juive d'Iran et l'Etat d'Israël. Rita, une chanteuse israélienne née en Iran La deuxième guerre mondiale et la communauté juive en Iran face du nazisme La revue Binâ, éditée à Téhéran, est le reflet de la communauté juive d'Iran L'Histoire des Juifs d'Iran (Târikh-e yahud-e Irân) écrit par Habib Levi. Un aperçu sur le rôle joué par la minorité juive pendant la Révolution Constitutionnelle de 1906 à 1912. Un aperçu sur les commerçants juifs en Iran. Un aperçu sur les tapis persans et les Juifs Un aperçu sur la culture des juifs en Iran. Un aperçu sur l'Alliance israélite universelle en Iran. Thèse soutenue en Sorbonne Extraits des livres en persan traduits en français Les conferences ENGLISH TRANSLATIONS
RETOUR

La revue Binâ, éditée à Téhéran, est le reflet de la communauté juive d'Iran


Auteur Alain Chaoulli - 11/2011

La revue Binâ, éditée à Téhéran, publie et donne des nouvelles des associations juives des villes de Ispahân, Kermânshâh, Ispahân et Shiraz. Elle donne des informations sur les manifestations culturelles, sportives estudiantines de l'ensemble de la communauté juive en Iran. Cette revue traite et couvre les grands domaines de réflexion et d'actualités dans le monde Juif iranien. Ses développements abordent les activités et les événements communautaires des juifs sur l'ensemble du territoire iranien. Elle pose son regard sur l'art de vivre des juifs en Iran, sur ses traditions et sa psychologie, parfois elle apporte des réponses aux problèmes posés par notre société moderne.
Elle fait une recension détaillée des ouvrages et des articles les plus importants publiés en Iran et à l'étranger.
La revue Binâ développe les actualités nationales et internationales. 
Cette revue ne porte guère de critique à l'égard du régime. Elle commente les évènements politiques et parfois elle proteste contre des propos ou des actions inadmissibles, ou bien elle fait des mises au points si cela est nécessaire. 
En particulier sur les déclarations négationistes du président Ahmadinejad. 
Une lettre ouverte du Président de l'Union des Juifs de Téhéran (Anjoman-e Kalimiân-e Tehrân), adressée au Président de la République d'Iran au sujet de l'Holocauste
Ou bien les protestations par écrit et orales du député représentant la communauté juive pendant les sessions du Parlement contre les publications de livres, d'articles, ainsi que les programmes ou les séries télévisées qui développaient des pensées « anti-juif ». 

En tant qu'organe officiel de la communauté juive, elle se sent responsable de la confiance que lui porte aussi bien les Iraniens que les juifs. L'Union des Juifs de Téhéran est en contact permanent avec les différents services de l'Etat et du gouvernement iranien. Il semble qu'ils aient de bons rapports ensembles. A ce titre, lorsque des fausses nouvelles sont propagées à l'étranger (délibérément ou par ignorance), surtout aux Etats Unis, les responsables de la communauté juive se doivent de réagir pour plusieurs raisons. D'abord pour que la vérité soit rétablie. Ensuite pour éviter tout malentendu avec leurs voisins musulmans qui pourraient provoquer des incidents regrettables qui n'ont pas lieu d'être. 
Le livre paru : Les juifs d'Iran à travers leurs musiciens apportent des informations précises sur cette revue. Et
quelques mises au point importants des articles ont été notées. 




RETOUR


 
X